Le Pitch. Tout le monde en parle

Qu’il s’agisse d’une rencontre fortuite en train, d’une soirée réseautage, d’un petit déjeuner business, d’un entretien d’embauche, d’une présentation, d’une conférence, d’une prospection téléphonique, nous n’y échappons pas. L’éternelle question de se présenter revient.

«Allez-y, présentez-vous» est souvent la phrase lancée par le recruteur au début d’un entretien, ou «Et vous, vous-êtes qui?» est la question base posée lors d’un rencontre ou une soirée. Votre réponse déterminera souvent la suite de la conversation. Si votre pitch – c’est à dire votre petite introduction – est intéressant et attrayant, vous donnerez envie à votre interlocuteur de continuer à vous écouter, à vouloir en savoir plus.

Votre pitch doit être croustillant et bref. Car l’idée principale est de mettre l’accent sur vos points forts, votre talent et votre objectif professionnel, lors d’une introduction qui dure entre 30 secondes et 1 minute. En autre, votre pitch – tout en parlant de vous – doit être centré sur votre interlocuteur. Il doit lui donner la sensation que vous êtes là pour lui.

Pas évident! Il convient donc d’avoir une stratégie et de bien se préparer. Ici 5 points auxquels réfléchir.

Less is more.

En effet il n’est pas facile de faire passer plusieurs idées en 30-60 secondes. Il faudra donc mettre en avant un seul message. Pensez à votre pitch un peu comme à un tweet (140 signes) ou à un slogan pour la publicité: bref et qui suscite une émotion. Et il sera retenu.

L’illusion du naturel

“Sois naturel” est le conseil le plus courant qu’on donne à une personne qui doit se présenter. Mais le naturel souvent est de se sentir mal à l’aise.

Parler de soi n’est pas facile pout tout le monde et est souvent une source de stress. La bonne nouvelle est que se présenter se travaille. Il n’y a pas de bonne présentation ou discours sans préparation. C’est la préparation qui permet de donner l’illusion du naturel et d’être authentique.

Les mots clés

Dans l’esprit de brièveté, de passer un seul message dont votre interlocuteur se souviendra, cherchez les 3 mots qui vous caractérisent (ou qui caractérisent votre projet) le plus. Ils vous aideront à marquer l’esprit de votre public et assurer qu’il les retiendra. Comment le faire? Distillez vos mots clés et répétez-les habillement tout au long de votre pitch.

La dernière phrase, le dernier geste 

Soignez-les. Tout comme la première phrase d’accroche, le geste ou la phrase de conclusion est aussi important. D’abord ils permettent à votre interlocuteur de comprendre que vous avez terminé votre pitch et en suite – s’ils sont efficaces – il ne se posera pas la question «Et alors?». Vous avez dit ce qu’il fallait et maintenant c’est à votre interlocuteur de prendre le relais et – on espère – vous poser des questions et vous proposer de vous rencontrer pour un café.

Soyez toujours impeccable

En avion, au supermarché, au fitness, à chaque moment de votre journée l’occasion de faire votre pitch peut se passer. Soyez toujours prêt(e), n’improvisez pas, car se présenter c’est savoir être et du savoir faire. Et c’est aussi grâce à l’expérience qu’on les acquiert.

 

Depuis des années, je vois des professionnels qui se lancent avec leur pitch. Certains montrent tout de suite un talent et un savoir faire naturel, d’autres ont plus de difficultés. Mais tous travaillent pour s’améliorer et y réussir. Et quel plaisir quand ils y arrivent!

Pourtant parfois je vois des personnes qui – malgré les commentaires et le feedback reçus – ne doutent pas d’eux-mêmes: “Qui peut parler de moi, de mon projet professionnel mieux que moi?”. Mais lors de la conception de leur présentation ils ne sont pas objectifs, clairs, crédibles, ou convaincants. Et ils ne s’en rendent pas compte. En ne se confrontant pas avec la perception des autres – hélas! – ils ne sont pas efficaces et ils ne se rendent pas compte.

Pour conclure, préparez vous. Pratiquez votre message. Demandez un retour et travaillez le feedback reçu. Et vous augmenterez vos chances de réussiriez votre pitch!

 

Pour en savoir plus sur la valeur du feedback at Interview Lab: http://interview-lab.ch/blog/feedback-cle-succes-dune-bonne-preparation-entretien-dembauche/